Le billet de Jean-Pierre GEORGET

Publié le par Jean Pierre

Notre République a pour habitude de célébrer bon nombre de fêtes aussi bien religieuses que laïques. La coutume est de commémorer les grandes dates qui ont marqué notre histoire. C’est  à ce titre que le 14 juillet est devenu Fête Nationale.

 

Mais pourquoi célébrer avec autant de faste une date qui ne fut que la prise d’un bâtiment abritant alors quatre faussaires, deux fous, un débauché et un sadique, alors que le 4 août fut bien plus symbolique ? Mystère de l’Histoire !

 

C’est en effet dans la nuit du 4 août 1789 (et comme chacun le sait, la nuit porte conseil …) que l’Assemblée Constituante décida l’abolition des privilèges et l’égalité devant l’impôt.

 

Voici une date méritant notre attention et qui, si elle était célébrée, permettrait à chacun de se remettre en mémoire, et surtout dans celle de nos hommes politiques ou de nos grands patrons (voire certains sportifs), que la République c’est avant tout Egalité, Fraternité et peut-être Liberté, à condition de ne pas confondre avec « prendre des libertés » !

 

Ainsi les salaires de complaisance de certains élus républicains, de droite comme de gauche, l’attribution d’emplois fictifs, de logements injustifiés et autres passe-droits seraient abolis depuis longtemps.

 

Et puis la création d’une « Nuit Fériée », voilà une idée originale qui donnerait à chacun le temps et la liberté de faire ce qu’il a faire … ! sachant que le lit est un meuble où l’on se repose quand on est seul et où on se fatigue quand on est deux !

Autre pensée :

La pensée du mois de juillet

 

 

 

Publié dans la pensée du mois

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Sinoquet 04/08/2010 00:26



J'ai apprécié le billet d'humeur et d'humour de Jean-Pierre Georget tout comme je prenais un grand plaisir auparavant à lire ses éditoriaux.



Action pour Lempdes 02/09/2010 12:43



Nous avons tous eu énormément de plaisir lorque Jean-Pierre nous a proposé de reprendre du service pour notre blog. Le billet qu'il nous a rédigé ne nous a pas décu et il y en aura beaucoup
d'autres. Votre commentaire lui a fait énormément plaisir.